Les taches de naissance : faut-il s’inquiéter ?

Les taches de naissance : faut-il s’inquiéter ?

C est vrai que quand t’on ai parents, on s’inquiète pour tout.

Les taches de naissance : pas de raison de culpabiliser

Surtout, n’écoutez pas les vieilles croyances populaires. La tache “café-au-lait” de votre bébé n’a rien à voir avec les cafés bus quand vous étiez enceinte. Pas plus que les angiomes ne sont dus à des envies assouvies de fruits rouges. Si l’on ne sait pas encore exactement comment expliquer toutes ces petites particularités dermatologiques, une chose est certaine, elles ne sont en rien liées aux comportements pendant la grossesse.

Les hémangiones, ou “fraises”

Contrairement aux autres taches présentes dès la naissance, l’hémangiome n’apparaît qu’au bout de quelques jours, voire quelques semaines. Fréquente – elle concerne un nourrisson sur dix – cette anomalie vasculaire touche davantage les filles, les bébés de petit poids à la naissance et les grands prématurés. D’autres facteurs favorisants ont été identifiés : un âge élevé de la mère, des lésions du placenta pendant la grossesse (décollement ou biopsie pour diagnostic anténatal), une ascendance caucasienne, une grossesse multiple…



La plupart du temps, les médecins se contentent de surveiller l’évolution de l’hémangiome, celle-ci se faisant systématiquement en trois temps. D’abord une phase de croissance rapide, qui dure entre 3 et 12 mois et pendant laquelle la lésion se développe en surface et en volume. Elle se stabilise ensuite pendant quelques mois, avant de régresser spontanément, avant l’âge de 4 ans. Les séquelles cutanées (épaississement cutanée, dilatation des vaisseaux sanguins) sont rares mais elles sont toujours possibles en cas de croissance trop importante. Les médecins préfèrent alors intervenir pour y mettre un frein. Il faut également chercher à limiter l’expansion de l’hémangiome quand il est placé près d’un œil ou des voies respiratoires. Autre indication à la prise en charge médicale : l’apparition non pas d’une, comme c’est le plus souvent le cas, mais de plusieurs « fraises » un peu partout sur le corps. C’est très rare, mais on peut alors craindre la présence d’autres lésions, cette fois internes, notamment sur le foie.




Pour freiner l’évolution d’un hémangiome envahissant, la cortisone a longtemps été le traitement de référence. Mais les médecins disposent dorénavant d’une alternative plus efficace et beaucoup mieux tolérée : le propranolol.

Les angiomes plans, ou “taches de vin”

Appelés aussi “taches de vin” du fait de leur couleur rouge foncée, les angiomes plans peuvent mesurer quelques petits centimètres carrés comme recouvrir toute une partie du corps ou encore la moitié du visage. Dans ce dernier cas, les médecins préfèrent s’assurer à l’aide d’un IRM cérébral de l’absence d’autres angiomes au niveau des méninges ou des yeux.

Mais, dans leur grande majorité, ces petites anomalies vasculaires sont parfaitement bénignes. Une localisation très inesthétique peut toutefois justifier de vouloir les faire disparaître au laser. Les médecins recommandent alors d’intervenir tôt : l’angiome grandissant avec l’enfant, plus il est pris en charge rapidement, moins la surface à traiter est importante et plus le nombre de séances est réduit. Il faut généralement compter 3 ou 4 interventions, de préférence sous anesthésie générale, pour atténuer la tache voire la faire disparaître totalement.

Inutile par contre espérer faire partir la petite tache rouge claire qui se trouve parfois au niveau de la nuque, à la naissance des cheveux, elle est indélébile. Quant à celle qui va souvent de paire et siège au niveau du front entre les deux yeux – elle est caractéristique, elle fonce quand bébé pleure – elle est tout aussi banale et rassurez-vous, elle disparaît d’elle-même avant l’âge de 3-4 ans.

Les taches mongoloïdes

Beaucoup d’enfants d’origine asiatique, africaine ou méditerranéenne ont une tache dite mongoloïde (ou mongolique). Bleutée, elle est le plus souvent située dans le bas du dos et sur les fesses mais peut aussi se retrouver sur l’épaule ou l’avant-bras. Parfaitement bénigne, elle régresse seule pour disparaître totalement vers l’âge de 3-4 ans.

Les taches “café-au-lait”

Dues à un excès de mélanine, ces petites taches planes marron clair se retrouvent le plus souvent sur le tronc ou la racine des membres. Parce qu’elles sont le plus souvent peu visibles et, dans la grande majorité des cas sans gravité, les médecins préfèrent ne pas y toucher. Attention toutefois si de nouvelles taches “café-au-lait” apparaissent au cours de la première année. Il faudra consulter car leur présence peut être le signe d’une maladie génétique.

JUNE10
-10% supplémentaires dès 450€ d’achat TTC avec le code JUNE10 sur l’ense,ble de la boutique

JUNE10

Hors tentes pliantes Premium 50
Hors outlet
Hors 5j1produit

A lire également: Avez vous pensez à la fête des pères?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *