VOICI LES SPORTS A ÉVITER ET A PRIVILÉGIER POUR LE PÉRINÉE

VOICI LES SPORTS A ÉVITER ET A PRIVILÉGIER POUR LE PÉRINÉE

C’est souvent lorsque les femmes sont enceintes et suivent leurs cours de préparation à l’accouchement qu’elles s’intéressent à leur périnée et à son rôle. Ce muscle fait office de plancher et permet de soutenir les organes du petit bassin.




En général, après l’accouchement, le périnée perd de sa souplesse et il est nécessaire d’effectuer une rééducation afin de le retonifier. Par la suite, vous pourrez reprendre une activité physique plus soutenue. Mais attention, tous les sports ne sont pas recommandés, certains sont même à éviter sinon gare aux fuites urinaires ou pire, à la descente d’organes (prolapsus).

Les sports à éviter

Certains sports appuient trop au niveau du plancher pelvien . Ils imposent au périnée une hypertension qui le fragilise. Ainsi, les sports qui ont un fort impact ou sont trop violents physiquement sont déconseillés.

La course à pied, le footing et tout ce qui fait courir

Lorsque l’on court, le pied tape le sol à chaque foulée ce qui fatigue le périnée. La marche en revanche, n’est absolument pas déconseillée.

Le basket, le foot et le handball

Ces sports de ballons imposent de courir de manière irrégulière – avec des phases d’accélération – ainsi que de sauter : tout ce qui est déconseillé pour le périnée. Mieux vaut les abandonner.

Faire des abdos

Certains exercices qui font travailler les abdos sont extrêmement mauvais pour le périnée. C’est le cas des   crunchs qui consistent à laisser les pieds au sol les genoux pliés et à remonter le buste. Ils créent une forte pression au niveau de la partie abdominale.

Le trampoline

Certes il fait travailler le cardio mais il est surtout fortement déconseillé car il provoque des fuites urinaires. À éviter absolument si vous ne voulez pas vous retrouver avec un pantalon tout mouillé.

Les sports à privilégier

Les sports conseillées aux femmes qui souhaitent ménager leur périnée sont ceux qui n’exercent aucune pression ou très peu.

La natation et l’aquagym

La natation est le sport qui convient à tous : bébés, femmes enceintes, séniors. L’eau permet en effet de flotter et de ne pas subir son poids. Si vous avez abandonné à regret vos séances de fitness, essayez l’aquagym vous y trouverez probablement votre compte.

La randonnée et la marche nordique

Contrairement à la course à pied, la marche nordique n’est pas traumatisante pour votre périnée et développe même la coordination et la dissociation. Mêmes bénéfices pour la randonnée.

Le vélo

La petite reine est un sport conseillé aux femmes et pour cause : on est en position assise, ce qui évite la pression sur le plancher pelvien.

Le golf

Ce sport nécessite une torsion de la colonne vertébrale qui permet d’effectuer le swing. Pas de pression ou très peu sur le périnée avec le golf.

Les pilates

Ce sport doux fait travailler les muscles en profondeur et ne requiert ni mouvement brusque, ni choc. L’utilisation, pour certains exercices, de ballon ou de cerceau permet de renforcer les muscles du plancher pelvien.

A lire également: Les bienfaits des fruits et légumes de l’été

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *