QUELQUES ÉTAPES POUR SORTIR DE LA DÉPENDANCE AFFECTIVE

QUELQUES ÉTAPES POUR SORTIR DE LA DÉPENDANCE AFFECTIVE

Tout le monde le sait en matière d’amour on peut très vite devenir dépendant de l’autre. Et le pire c’est quand c’est à sens unique .

Avoir besoin d’amour et d’amitié, aimer être en présence de ses proches et tirer des forces de ses relations sociales, c’est tout à fait normal. Mais quand ce besoin devient une dépendance, qu’on l’assouvit parce qu’on a une peur panique d’être seul et un besoin vital d’être aimé, alors on est dans la dépendance affective. Et au cœur de la dépendance affective en amitié, en amour ou au travail, se niche une crise de confiance en soi. Comment la regagner pour être  bien avec soi-même ?

Réponses.

Ne pas s’aimer, souffrir d’une peur panique d’être seule, en amour aussi bien qu’en amitié, craindre constamment l’abandon au point d’en gâcher ses relations,  sauter d’une relation à une autre, ou au contraire, rester avec quelqu’un qui nous fait du mal, pourvu que ça comble le vide qu’on porte en soi… Voilà quelques uns des symptômes de la dépendance affective.

« Au lieu de rechercher en lui ce qui peut venir combler ce manque et le rassurer, le dépendant affectif pense que c’est uniquement à l’extérieur qu’est la réponse à son mal-être

Voici les 6 étapes pour surmonter sa dépendance affective.

Dépendance affective définition

La dépendance affective en psychologie est un trouble de personnalité dépendante, défini comme suit dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM IV)  : « Besoin général et excessif d’être pris en charge qui conduit à un comportement soumis et collant et à une peur de la séparation. »

Bien souvent, les causes de la dépendance affective prennent racine dans l’enfance ou l’adolescence, quand la personne a ressenti un manque d’amour, de reconnaissance et de soutien (notamment quand les parents sont trop absents, distants ou  toxiques). Parfois également, on tombe dans la dépendance affective après une rupture, quand le vide et l’absence de sécurité que provoque cet abandon est intenable.

Quoi qu’il en soit, le dépendant affectif se caractérise par une conviction qu’il ne vaut pas la peine d’être aimé et que seul, il n’est rien.




Résultat : il est prêt à tout pour être apprécié, au détriment du respect de soi. Il « consomme » les relations (amicales, professionnelles, amoureuses, familiales) comme un alcoolique boit une bouteille, compulsivement, alors même qu’il est conscient du mal qu’il se fait.

En effet, le dépendant affectif tombe sans cesse dans des relations qui le font souffrir ( relation amicale toxiques, relations conjugales violentes, rapports fondés sur la manipulation, la jalousie, etc.). Parfois même, le dépendant affectif tombe dans   l’addiction au sexe, à la nourriture ou à la drogue, toujours pour combler ce même manque.

Identifier les causes de sa dépendance affective pour en guérir

Comme souvent en psychologie, la solution pour aller mieux réside avant toute chose dans une introspection. « Tant que le dépendant affectif n’a pas compris que la réponse à son mal-être est en lui, il continue à la chercher à l’extérieur

S’aimer et gagner confiance en soi pour soigner sa dépendance affective .

A lire également: Voici les sports à éviter et à privilégier pour le périnée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *